Jean Spinette



Élections communales 2018

Notre commune constitue un pôle d’attractivité reconnu. La convivialité de ses quartiers, de ses places publiques, son maillage d’infrastructures communales ou associatives est un des plus denses de la Région de Bruxelles-Capitale.

Elle offre à ses habitants de nombreux services et loisirs : une piscine, un centre sportif, un centre culturel d’envergure, une Maison des Cultures, la Maison du Livre, deux bibliothèques, un musée Horta, une maison de repos et une résidence-services, un réseau de crèches et d’écoles dont une nouvelle école secondaire. Sans oublier les commerces, les établissements horeca de qualité, les maisons médicales dans chaque quartier, deux hôpitaux publics à proximité et un important réseau de transports en commun et de véhicules partagés.

Nous sommes sur la liste du Bourgmestre et fiers d’avoir contribué, par une politique volontariste d’actions et d’investissements publics, à ces succès.

Dans les prochaines années, nous serons constamment face à de nouveaux défis, en termes de qualité de vie, d’accès au logement, de mobilité, de propreté, d’espaces publics de qualité, d’accès à l’emploi, de santé et de culture…

Vous êtes à juste titre demandeurs de services publics performants et à l’écoute de vos besoins, d’une commune où il fait bon vivre. L’attractivité touristique ou culturelle, le développement économique ne doivent pas porter préjudice à la dimension humaine de nos quartiers ;  tout cela nécessite, de manière concertée, de concilier les usages de la ville.

Un nouveau contrat social est sans cesse à réinventer entre les citoyens d’une commune, en demande de mode de décisions les impliquant davantage et ceux qui entendent les représenter au Conseil communal et au Collège.

Je suis convaincu que toutes nos politiques publiques doivent être conçues pour être ouvertes à toutes et tous afin que Saint-Gilles reste une commune solidaire.

J’entends poursuivre mon action en ce sens : développer des politiques publiques innovantes et enthousiastes mais inclusives, ne laissant personne sur le bord du chemin.

Mon programme

1. LES GENS – Construire un « Saint-Gilles ami de tous »

S’investir en politique n’a de sens que si c’est pour contribuer à améliorer le bien-être des citoyennes et des citoyens, faire en sorte que tous, sans exclusion, se sentent bien dans leur commune. Construire un « Saint-Gilles ami de tous » où enfants, adultes et aînés puissent vivre bien, voilà mon objectif. Parmi les nombreux projets déjà mis en place et ceux que je veux défendre dans les mois à venir :

  • Investir dans l’avenir de nos enfants. De nombreuses places en crèches communales ont été créées, la nouvelle école secondaire d’enseignement général a vu le jour. Fournir des repas scolaires accessibles à tous dans l’ensemble des écoles communales est une priorité pour la prochaine législature. Un important travail de déploiement du parascolaire doit être mis en œuvre. Une attention sur le 1er âge, mais également sur les adolescents et les jeunes adultes doit être renforcée par des services adaptés.
  • Veiller au bien-être de nos seniors. Rendre nos quartiers « Seniors Friendly », en renforçant le réseau de mobilité pour les seniors et les personnes à mobilité réduite et en poursuivant le travail de coordination dans l’accès aux soins, le maintien et les soins à domicile. Mettre sur pied un projet de logement intergénérationnel, mener à bien la rénovation de la Maison de repos Les Tilleuls et faire de son jardin un espace de rencontre ouvert sur le quartier.
  • Soutenir les « Communs ». La société de demain doit être pensée sur base d’un réinvestissement du collectif, de l’usage et du partage. De plus en plus d’initiatives citoyennes voient le jour, dans tous les secteurs d’activités (mobilité, alimentation, logement…) et requièrent une commune partenaire, c’est-à-dire une politique publique à même de les soutenir.

2. LE SOCIAL – Construire un « Saint-Gilles solidaire »

Depuis 2007, j’exerce avec passion mon mandat de Président du CPAS. L’action sociale est au cœur de mon combat quotidien pour une société plus juste, plus égalitaire, où l’entraide permet de lutter contre l’isolement et l’exclusion. Construire un « Saint-Gilles solidaire », où chacun puisse trouver sa place, voilà mon objectif. Parmi les nombreux projets déjà mis en place et ceux que je veux défendre dans les mois à venir :

  • Renforcer la coordination entre les différents acteurs en matière de santé. Développer un système de soins de santé de proximité, maintenir une qualité de soins à prix réduits et, à travers un « parcours de soins intégrés », assurer un continuum entre l’hôpital et le domicile.
  • Soutenir les ménages dans leur consommation des biens primaires. L’épicerie sociale Epi Saint-Gilles a vu le jour en 2015 et a accueilli plus de 200 familles. Les ateliers Eco & Co proposent des séances gratuites à tous les habitants pour les sensibiliser à une meilleure gestion des ressources, des énergies et des budgets.
  • Se mobiliser pour le logement. Poursuivre les partenariats avec l’Agence Immobilière Sociale (AIS) : logements intergénérationnels, logements de transit pour personnes en phase d’expulsion ou en perte de logement. Poursuivre aussi la politique Housing First (réinsertion de personnes sans-abri par le logement) et de prévention des expulsions avec un service Habitat Accompagné. Développer des primes d’amélioration des logements à destination des locataires.

3. LA CULTURE « Construire un Saint-Gilles des cultures »

La culture, c’est la passion qui a guidé mon entrée en politique !

Président des Rencontres Saint-Gilloises et du Parcours d’artistes depuis 15 ans, je défends la culture comme outil d’intégration sociale.

L’art a toujours occupé une place particulière dans le cœur du développement de notre commune, il convient de conserver cette spécificité. J’entends à ce titre défendre la place de l’artiste dans la ville pour lui permettre de poursuivre son travail à Saint-Gilles comme lieu de vie et d’expression artistique. Il faut faire vivre l’art dans toutes ses dimensions (expositions, spectacles, valorisation de l’architecture…) en lui donnant davantage de visibilité et de moyens.

Par ailleurs, Saint-Gilles est un terrain fertile qui se nourrit des différentes cultures qui la composent. Elles sont l’expression de sa vitalité et de son dynamisme. « Construire un Saint-Gilles des cultures » où chacun est libre d’exprimer la sienne, de s’enrichir de celles des autres et où l’art est accessible à tous, voilà mon objectif.

4. LE VILLAGE « Construire un Saint-Gilles de l’espace partagé »

Il convient d’aménager un espace public convivial dans lequel chacun puisse trouver sa place. Notre village dans la ville a besoin d’un environnement vert, propre, où la mobilité douce a toute sa place et où une appropriation positive par les citoyens puisse se faire en toute sécurité.

Il s’agit, à travers de nombreuses initiatives, de semer les graines d’une approche plus collective du vivre ensemble, comme soutenir les initiatives de verdurisation des piètements d’arbres par les habitants d’une rue, encourager les potagers collectifs et les composts partagés en s’inscrivant dans le mouvement des « Incroyables Comestibles », embellir les façades avec des plantes et des fleurs, végétaliser davantage les quartiers et permettre à la faune et à la flore de reprendre leur place en ville.