Jean Spinette



Mon parcours

Depuis mes premiers pas en politique, je m’attache à promouvoir les valeurs d’une société juste, progressiste et pluraliste.

Après des études en sciences politiques et un engagement au Cercle du Libre Examen de l’ULB, je me suis investi de 1999 à 2006 aux côtés de Charles Picqué : d’abord comme gestionnaire du programme d’aménagement dans les quartiers, ensuite comme directeur du Service de la Culture.
Convaincu que la culture est un formidable outil d’émancipation sociale, j’ai, avec mon équipe, renforcé les infrastructures et projets culturels sur l’ensemble du territoire communal, notamment le Parcours d’Artistes organisé par l’asbl des Rencontres saint-gilloises dont je suis le Président.

Président du CPAS de Saint-Gilles depuis 2007 et Président de la Fédération des CPAS bruxellois depuis 2013 (anciennement Conférence des 19 CPAS), je mène une politique sociale axée sur la prévention, l’insertion sociale et professionnelle, l’accès à la culture et la remise à l’emploi par la formation. Nous réalisons, avec les services du CPAS, un travail de terrain considérable afin d’offrir aux Saint-Gillois un service public en phase avec leur réalité quotidienne.
Je suis intimement persuadé que la lutte contre la pauvreté, pour l’égalité des chances, pour l’accessibilité aux droits sociaux, à un logement décent et à des soins de santé de qualité sont les impératifs de la société de demain.

Mes mandats

Dernières fonctions excercées

Mon parcours professionnel

Depuis 2007, j’exerce avec passion mon mandant en tant que Président du CPAS. J’ai engagé et mené à bien, avec nos services et partenaires, des projets dont je suis fier de dire qu’ils vont dans le sens d’un projet de cohésion sociale basé sur la collaboration et la participation de tous : l’épicerie sociale Epi Saint-Gilles, le Point d’Appui qui est une interface de quartier entre les citoyens, l’administration et les associations, la Plateforme citoyenne qui mobilise des usagers du CPAS afin qu’ils proposent des réflexions et des recommandations sur le fonctionnement de l’institution. Beaucoup d’autres encore, comme l’Espace Ressource, service de soutien des publics en grande difficulté, le Gappi, projet de prévention et de sensibilisation à la pauvreté infantile, une AIS forte qui, avec le CPAS, mène des projets de développement de Housing first, des logements de transit pour femmes en difficulté, des logements pour jeunes mais aussi une maison de repos et une résidence-service ouvertes au monde extérieur dans l’attente d’une rénovation plus importante à venir.

Avec mes équipes, nous nous sommes attachés à faire du CPAS une administration ouverte aux collaborations avec l’associatif et une volonté partenariale forte via la coordination sociale, dans la lutte contre la pauvreté infantile, contre le sans-abrisme, l’accès à la santé, le droit à l’information, à la formation et à l’insertion socio-professionnelle dans l’économie sociale ou le non-marchand.

De 2001 à 2007, j’ai été Conseiller Culturel et responsable du service de la Culture. Ce travail passionnant m’a permis, avec mes équipes et les différents opérateurs culturels, de concevoir et d’organiser des événements qui font aujourd’hui partie de l’âme de Saint-Gilles, comme la Fête des Enfants ou le Parcours d’Artistes.
J’ai également mis en place l’accueil et le soutien à des festivals de jeune création dans le domaine des Arts du Cirque et j’ai favorisé l’occupation positive de l’espace public par des structures culturelles mobiles à l’espace Hôtel des monnaies ou place Bethléem. Outre la gestion de divers lieux et événements culturels -la Maison Pelgrims, l’Ancienne Maison du Peuple, la Maison du Livre, La Fête de la Musique – j’ai assuré, avec le soutien des équipes en place, la conception et le suivi du projet de la Maison des Cultures.

De 1999 à 2001, j’ai travaillé au sein du Cabinet du Bourgmestre Charles Picqué pour la conception et le suivi de projets dans le cadre des programmes européens. J’ai développé des projets comme le Village Partenaire , la Maison de l’emploi ou l’Atelier du Web.
Dans le cadre des programmes Contrats de quartier et réflexion sur l’espace public, j’ai développé le réseau d’antennes communales de quartier, destiné à rapprocher l’administration communale des citoyens, le stewarding urbain. J’ai également renforcé les services de propreté publique, lancé le projet de Maison d’accueil pour association (local des éducateurs de rue et de l’asbl Art 27) et supervisé l’achat du bâtiment et le financement du projet de Maison des Cultures.